Le projet

Sujet de recherche

 A la fin des années 1960, les scientifiques découvrent que, loin d’être muets, les poissons communiquent entre eux par des séquences sonores audibles qui s’apparentent à un choeur chanté (Parmentier et Diogo, 2006; Finge et Parmentier, 2015). Les bio-acousticiens australiens du Centre for Marine Science and Technology (Université de Curtin, Australie) se servent ainsi du son pour étudier la dynamique et l’évolution des écosystèmes marins sur de longues périodes (Parsons et al., 2013), laissant penser que leur perception physique joue un rôle primordial dans la communication inter-individus. Seuls les poissons dotés d’une vessie natatoire sont capable de produire des sons (Fine et Parmentier, 2015 ; Parmentier et Fine, 2016), voir Figure 1 et 2  plus bas. Cet organe est couplé à un muscle sonique qui met en vibration la vessie et permet la production de son (Clay, 1991). En remplissant et vidant cette poche, le poisson est capable de se déplacer verticalement dans les colonnes d’eau, agissant ainsi sur la fréquence du son produit. Des études de morphologie fonctionnelle et de physiologie permettent aujourd’hui de comprendre la manière dont sont produits ces sons, variables selon les espèces (Éric Parmentier, Université de Liège).

L’organologie, sciences des instruments de musique, atteste par son étymologie d’une corrélation historique entre les instruments de musique et les organes biologiques : les cornemuses anciennes intégrait par exemple de vrais organes d’animaux tannés ; le développement technique des instruments à vent s’appuie sur l’imitation ou la reproduction des effets sonores produits par la voix ; l’évolution de l’orgue, de l’hydraule à sa forme actuelle, montre comment la production du souffle à progressivement été remplacé par un système technique. Ce rapport biomimétique suscite des questionnements actuels (Benyus, 2011)  amenant à repenser le lien entre notre conception du monde vivant et notre rapport à la technicité, à envisager entre eux de nouvelles formes d’écologies.

Inspirée de la méthode de l’organologie générale (Bernard Stiegler), notre projet de recherche et de création cherchera à explorer l’histoire et le devenir conjoint des organes physiologique et techniques, en cherchant à rendre perceptible les nouvelles organisations sociales pouvant émaner de cette pratique : le travail instrumental sur le “chant des poissons” explorera autant les aspects perceptifs d’une écologie sonore, les imaginaires se déployant autour de la rencontre de formes naturelles et artificielles, qu’une nouvelle zone de convergence possible entre les sciences naturelles, la technique et la sensibilité artistique.

Objectifs

Nous souhaitons reproduire en laboratoire des vessies natatoires et en caractériser leur comportement vibro-mécanique, puis les utiliser à des fins de création d’une composition sonore et d’une installation sonore et visuelle à base de vessies natatoires biomimétiques chantant en chœur. Ce projet combinera donc une partie de modélisation biomimétique des vessies natatoires ; et une partie de création artistique avec l’élaboration d’une œuvre musicale et visuelle où seront interrogées les notions d’écologie et de communication inter-espèces. Une attention particulière sera donnée au processus de recherche et de création interdisciplinaire qui caractérise ce travail collectif.

Références bibliographiques

  • Clay C. S. (1991) Low-resolution acoustic scattering models: Fluid-filled cylinders and fish with swim bladders, The Journal of the Acoustical Society of America, Vol. 89(5), 2168-2179
  • Fine, M. L., Parmentier, E. (2015). Mechanisms of fish sound production. In Sound communication in fishes (pp. 77-126). Springer Vienna.
  • Janyus, J. M., Biomimétisme : quand la nature inspire des innovations durables, Rue de l’Echiquier, 2011.
  • Parmentier, E., Diogo, R. (2006). Evolutionary trends of swimbladder sound mechanisms in some teleost fishes. Communication in fishes, 1, 43-68.
  • Parmentier, E., Fine, M. L. (2016). Fish sound production: insights. In Vertebrate sound production and acoustic communication (pp. 19-49). Springer International Publishing.
  • Parsons, M. J., McCauley, R. D., Mackie, M. C. (2013).Characterisation Of Mulloway Argyrosomus Japonicus Advertisement Sounds. Acoustics Australia, 41(3).
  • Stiegler, B., De la misère symbolique, Flammarion, 2007.

Ce projet bénéficie du soutien de la Structure Fédérative de Recherche-Création (SFR création) de l’Université Grenoble-Alpes.